Transport collectif et abordable

Siège sur les transports en commun
Transport de passagers
Bus Passagers

Avancement des travaux

2019
Enjeu commun aux 5 MRC de l'Ouest 2019
Complexité de l'enjeu: niveaux d'intervention et besoins différents
Automne 2020-Hiver 2021
Réflexion sur les priorités d'actions, les actions possibles et la capacité d'agir du milieu

2023

Transport: des enjeux de taille dans l'ouest de la Montérégie 

Le transport permet l’accès à tous les biens et services essentiels, aux lieux de travail, d’études et de loisirs. Pourtant, pour une partie de la population, l’accès au transport est limité en raison de certaines barrières économiques (coûts liés au transport),  géographiques (zone géographique de la résidence) ou physiques (limitation fonctionnelle). Ces barrières empêchent plusieurs groupes de jouir d’une mobilité favorable à la santé, notamment les personnes en situation de pauvreté, les personnes âgées de 75 ans et plus vivant seule, les personnes vivant dans des quartiers défavorisés, les personnes ayant une limitation fonctionnelle physique ou intellectuelle, les personnes immigrantes et réfugiées ne parlant ni le français ni l’anglais.

Les problèmes de transport sont également reconnus comme des barrières pour accéder à diverses activités comme l’emploi contribuant à réduire la participation sociale et à induire ou à exacerber les conditions qui mènent à l’exclusion sociale. Ainsi, pour les personnes qui se déplacent malgré les barrières rencontrées, elles doivent consacrer plus d’efforts et, à un plus grand prix (relatif à leur revenu), pour rejoindre les mêmes lieux que les personnes plus favorisées. Par ailleurs, de plus en plus, les problèmes de transport sont reconnus comme des barrières à l’emploi, ce qui contribue à induire ou à maintenir les personnes en situation de pauvreté.

Avec son territoire très hétérogène (population rurale vs population urbaine, densité de population variable d’une MRC à l’autre), l’ouest de la Montérégie est confronté à des enjeux de taille en matière de transport. Plus que jamais, l’occupation du territoire doit répondre à une logique entre l'aménagement et le transport.

Les barrières à la mobilité:

Économiques

Le coût du transport en commun pour une personne seule, prestataire de l’aide sociale qui dispose d’approximativement 800 $ par mois (ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, 2019), cela représente 12 % de son revenu mensuel.

Géographiques

Les transports en commun sont principalement concentrés autour des grands axes routiers et pour des municipalités dont la densité permet une viabilité financière du service. Ils ne desservent donc qu’une partie de la population de l’ouest de la Montérégie.

Physiques

Certaines personnes évitent ou n’utilisent pas le transport en commun en raison de différents problèmes liés à l’accessibilité, notamment les personnes ayant une limitation fonctionnelle (incapacités liées à la mobilité, à l’agilité, à la douleur, à l’audition, à la vision, à la parole, aux troubles d’apprentissage) ou intellectuelle.

Chantiers en cours

Travaux en cours

Un travail de réflexion sur les stratégies d'intervention, les actions possibles et la capacité d'agir du milieu est à prévoir à l'automne 2020.

Travaux en cours

© 2020 Concertation Horizon- Créé par Zeste Conseils